HQE, BREEAM, LEED... Lyon 3ème au baromètre des certifications

Certifications environnementales - Métropole de Lyon

Le baromètre 2017 de la certification environnementale dans le tertiaire

Immeuble tertiaire à Lyon

A Lyon comme ailleurs, l’écologie en matière d’immobilier d’entreprise est devenue la norme. Economie d’énergie et mode de construction durable, plusieurs labels internationaux et européens ont été mis en place pour légitimer les constructions immobilières respectueuses de l’environnement. Green Soluce, l’expert de l’immobilier et du développement durable, a dévoilé son baromètre européen pour l’année 2017.

Au 31 décembre 2016, ce sont 15 751 projets européens de construction non résidentielle qui ont obtenu leur certification environnementale. Soit près de 4 000 de plus qu’en 2015 ! Troisième au rang des pays ayant accueilli un projet immobilier certifié, la France en compte plus de 1 400. Et sur le marché national, c’est Lyon qui rafle la troisième place du podium avec ses 31 projets certifiés en construction et 13 en exploitation, derrière Paris et Boulogne-Billancourt. Parmi les ensembles tertiaires labélisés dans le Grand Lyon, Sun7, Seven, Terralta ou encore Park View font figure d’exemples.

En France, les leaders du secteur sont la certification LEED (4% des projets immobiliers parisiens l’ont obtenue), BREEAM (qui représente 25% des constructions sur la capitale) et HQE, la plus récente et celle qui séduit le plus les promoteurs d’immobilier de bureaux (71% tous secteurs confondus, 88% dans les bureaux.)

La certification HQE

C’est la plus récente, et aussi la plus complète. Avec ses cinq niveaux – Pass, Bon, Très Bon, Excellent, Exceptionnel – la certification HQE juge les bâtiments tertiaires sur 14 critères. Pour l’obtenir, l’immeuble doit respecter les prérequis en matière de qualité de l’eau, de l’air, de gestion des déchets mais aussi correspondre aux exigences visuelles et acoustiques d’un espace HQE. Contrairement aux autres labels, celui développé par Cerway ne se concentre pas uniquement sur les performances énergétiques du bâtiment, mais aussi sur son environnement proche. Le processus de labélisation HQE prend en compte, par exemple, la proximité d’un immeuble tertiaire avec le réseau de transports en commun.

Cerway est aussi l’un des seuls organismes à proposer 3 audits de certification HQE, le premier au dépôt du projet, le second pendant la conception, et le dernier au stade de la réalisation de l’immeuble ou  l’ensemble immobilier. Chaque critère est jugé selon 3 niveaux de performance : prérequis, performant ou très performant, établis en fonctions des normes internationales (ISO) et européennes (ASHRAE).

La certification LEED

Longtemps réservée aux bâtiments américains, la V3 de la certification LEED a permis son expansion au reste du monde. Avec ses quatre niveaux de classement : Certified, Silver, Gold et Platinum, le label tient une place forte sur la scène internationale. Il se base sur un système de points attribués aux bâtiments tertiaires répondant aux 11 critères établis par USGBC. L’efficacité énergétique, l’atmosphère, la qualité de l’environnement intérieur et extérieur mais aussi le caractère innovant de la construction sont pris en compte par le label. C’est la seule certification environnementale dans le domaine de l’immobilier tertiaire qui tient compte de la priorité régionale, et du caractère utile du bâtiment pour sa ville ou sa région.

La certification BREEAM

La certification BREEAM, créée en 1990, a adapté son référentiel pour l’international en 2008. Les bâtiments certifiés BREEAM sont estampillés Pass, Good, Very Good, Excellent ou encore Outstanding, le plus haut niveau. L’organisme BRE est le seul à avoir mis en circulation un document détaillé des standards requis pour chaque pays. Consultable librement, il permet aux promoteurs de calquer directement leur projet sur les normes BREEAM, qui correspondent à 12 critères. Il s’agit, entre autres, d’être performant au niveau énergie et pollution, gestion des déchets mais aussi du point de vue de la santé des utilisateurs.  

Les certifications WELL et DGNB

En Europe, deux autres certifications, moins connues, peuvent être délivrées à des immeubles tertiaires. Le label WELL, indépendant, se concentre sur la santé et le bien-être des salariés. Une construction certifiée WELL assure un cadre de travail optimal pour ses salariés. La certification environnementale DGNB, elle, juge les bâtiments en fonction de leur caractère durable. Elle délivre un titre bronze, argent, or ou platine.