Lyon : immobilier professionnel et architecture d’entreprise

Musée des Confluences

Confluence : Laboratoire architectural

Depuis quelques années, la métropole de Lyon a lancé plusieurs projets d’urbanisme et de rénovation simultanés dans les quartiers les plus en vogue. Mais cela s’étend également aux quartiers abandonnés où presque tout était à refaire, c’est le cas de Confluence. Si l’écologie a de l’importance dans les constructions, l’architecture n’est pas oubliée pour autant. C’est même le contraire dans certains endroits.

Plus qu’un éco-quartier, Confluence est également considéré comme un laboratoire d’architecture. Cette appellation est bien méritée. Le Musée des Confluence incarne à lui seul toute la créativité dont les architectes sont capables : construit en trois unités, le musée repose sur un socle recouvert d’un cristal et d’un nuage à la forme extravagante et indescriptible. Il faut le voir pour comprendre la vision futuriste du quartier. Ce n’est pas tout, l’agence Jakob & MacFarlane est à l’origine des cubes orange et vert : des couleurs criardes, dont l’effet est accentué respectivement par un et deux creux coniques dans les bâtiments. L’intérieur est ainsi baigné par la lumière naturelle. La façade extérieure est en résille métallique pour ces bâtiments de bureaux.

Au bord du fleuve et entre les deux cubes, l’ancien entrepôt des Douanes a été rénové par Wilmotte & Associés. Le bâtiment à la façade entièrement noire donne une impression de vide à l’ensemble. Les bords du toit sont en escalier pour cet immeuble qui cache des bureaux, commerces et galeries d’art sur 4 700 m². A proximité du fleuve, le Monolithe est un ensemble mixte composé de cinq immeubles collés les uns aux autres. Ces bâtiments de couleurs différentes et d’apparence assez sobre forment un pont. Côté commerce, le Pôle de loisirs et de commerces est un espace ouvert et recouvert de bois.

 

Des tours, des immeubles écologiques et des bureaux

L’urbanisation et les nouveaux immeubles tertiaires ne se cantonnent pas à Confluence, toute la ville de Lyon en profite. A Perrache, Convergence propose plus de 10 000 m² de bureaux. L’ensemble architectural se constitue d’éléments en verre intégrés dans une structure en bois. Basé à la place de l’ancienne prison Saint-Joseph, le bâtiment a été pensé pour entretenir le souvenir historique et les architectes eux-mêmes affirment avoir préféré la simplicité.

L’agence Soho architecture spécialisée dans l’éco-construction est responsable de plusieurs bâtiments tertiaires, locaux d’activités ainsi qu’entrepôts logistiques dans la région lyonnaise. On lui doit notamment Woopa au cœur du Carré de Soie, ainsi que l’immeuble Empreinte à la jonction entre Confluence et Perrache, ou encore Terralta dans le premier quartier d’affaires Part-Dieu. Les architectures restent sobres et se marient parfaitement avec l’environnement urbain. Cela n’empêche pas des formes originales et variées où les occupants pourront s’épanouir au travail. Terralta se distingue dans la skyline de Part-Dieu. Les tours d’affaires du quartier apportent chacune leur particularité à la diversité architecturale. La tour Oxygène avec ses 28 étages de bureaux est inclinée d’un côté et possède une large terrasse au 26ème étage. De grandes entreprises se sont déjà installées dans cette tour contenant plus de 80% de surface vitrée. Quant à la tour Incity, la plus haute de Lyon, son sommet est penché et non conique. Le vitrage double-réfléchissant de la tour reflète le ciel et lui donne un éclat renforcé par les rayons du soleil.